LE BON & LE MAUVAIS SEL …

Par Sabine Gagne
NUTRITHERAPIE NUTRIGAGNE
LE BON & LE MAUVAIS SEL

le mauvais sel

L’homme a besoin de 800 mg à 1600 mg par jour de sodium.
Le mauvais sel est en fait du chlorure de sodium, une forme de sodium inorganique.
Il porte le nom de «sel de table», «sel iodé», « gros sel », « fleur de sel »…
C’est celui que l’on retrouve partout dans la plupart des aliments transformés, au restaurant et même dans votre garde-manger.
Il est très facile à reconnaître: ce sont de petits grains BLANCS.
Il est composé de 40% de sodium et 60% de chlore.
Il contient aussi du silicate de calcium , de l’iode (qui a été ajouté) et du sucre inverti (dont la fonction est de stabiliser l’iode).
Ce sodium est devenu inorganique parce qu’il a été raffiné et chauffé.
Il perd alors toutes ses propriétés et ses oligo-éléments, dont l’iode.
(Suite à une augmentation de problème de thyroïde en Amérique du Nord, le gouvernement oblige maintenant les fabricants de sel à ajouter de l’iode, d’où l’appellation «sel iodé».)
Le sel de table est la source de beaucoup de problèmes de santé.
Il est à l’origine de :
  • Calcification et du durcissement des artères.
  • D’hypertension
  • D’infarctus
  • De plaque artérielle
  • De problèmes de mémoire
  • De concentration
  • De rétention d’eau (oedème)
  • D’acidité
  • Sources de mauvais sel :
  • jambon, saucisse hot dog, viandes traitées, charcuterie, pâtés,
  • saucissons, viande et poisson fumé, bacon, smoked meat
  • Pain et autres boulangeries
  • Sel de table, gros sel, fleur de sel, sel de mer chauffé ou raffiné,
  • n’importe quel sel qui a été raffiné et chauffé
  • Soda à pâte, poudre a pâte, bicarbonate de soude
  • Glutamate monosodique (pour le goût)
  • Croustilles et craquelins
  • Marinade, vinaigrettes, sauces, sauce soya
  • Aliments en conserve
  • Fromages
  • Soupe préparée, concentré pour soupe
  • Condiments (moutarde, sauce soja, tamarin, marinade…),
  • Vinaigre blanc (parce qu’il se transforme en sel dans notre corps)
  • Eau minérale, eau pétillante
  • Jus de fruits (50 à 10mg par litre) et sodas
  • Certains médicaments
  • Comprimé effervescent
  • L’eau adoucie par un adoucisseur d’eau
  • Repas préparés, repas surgelés, restaurants
  • Etc.

Le bon sel

le bon sel : le sodium organique.
il est facilement absorbable, il contient des oligo-éléments nécessaires à notre santé.
Il n’est ni raffiné, ni transformé.
Il est 100% naturel.
Il est présent naturellement dans les aliments.
Il a un effet alcalinisant à cause de son apport en calcium, magnésium et potassium.
Le sodium organique (en particulier le sel de mer) a aussi un effet protecteur, purificateur et amplificateur d’énergie vitale.
Le meilleur sel que vous puissiez utiliser en cuisine est celui de Mer, évidemment celui non chauffé.
Il en existe plusieurs sortes :
le sel de Guérande, reconnu pour sa couleur grisâtre dû à des dépôts de minéraux, et des micros-algues. Assurez-vous que l’emballage spécifie « sel séché au soleil ». (Autrement, le sel est automatiquement chauffé)
– Il y a aussi le sel de l’Himalaya considéré comme la crème du sel. Exempt de toute pollution, il est recherché pour ses qualités nutritionnelles et son goût exceptionnel.
– Il existe d’autres sels très bons appelés sel gemme. Ces sels proviennent de la terre, fruit de l’évaporation d’anciennes mers. Ce sel a été emprisonné sous forme de roche ou de cristaux. Ils peuvent être gris, vert, noir, rouge, rose…
Sources principales de bon sel :
Sel de mer non chauffé (séché au soleil), algues de mer, persil, pissenlit, céleri, épinard, cresson, concombre, betterave, carotte, fraise, spiruline
L’important c’est qu’ils ne soient pas chauffés, ni raffinés
Ses Fonctions :
  • permet à l’estomac de sécréter de l’acide chlorhydrique pour la digestion des aliments. (Sans, l’estomac ne fonctionne pas)
  • garde les tissus et les articulations souples
  • intervient dans le fonctionnement normal des muscles (le coeur est un muscle)
  • participe à une bonne fonction du système nerveux
Signes d’une carence en sodium organique :
  • Arthrite, arthrose, tendinite, sciatique
  • crampes au coeur et aux autres muscles
  • ulcères d’estomac, problèmes intestinaux, inflammation, estomac hyper ou hypo actif, intestin irrité ou nerveux, colite, gastrite, ralentissement de la digestion
  • raideur articulaire, manque de souplesse, artère moins souple
  • hyper et hypotension
  • anémie en fer
  • carence en calcium et carence en protéine ( grosse carence=(syncope lors d’une transpiration excessive)
  • sécheresse de la bouche
  • perte d’appétit
  • accélération du pouls
  • crampes à l’effort (mollet, ventre, estomac, abdomen…)
  • peau sèche qui reste dans les aires si on tire dessus.
A Savoir :
La transpiration, les vomissements, la diarrhée, la tension nerveuse, le stress, l’alimentation acidifiante, l’acidité, les diurétiques, les laxatifs, les néphrites (inflammation des reins) et la maladie d’addison (surrénale affaiblie) contribue à la diminution du taux de bon sodium dans le corps.

Adopter 5 bonnes habitudes

1. Évitez les repas préparés, ils sont bourrés de mauvais sodium. Cuisinez
2. Éviter les sources de mauvais sodium (voir liste ci-dessus)
3. Lisez les étiquettes.
-Favorisez les aliments sans sel (moins de 5 mg de sodium par portion) ou faible en sodium (140 mg de sodium ou moins par portion).
– Privilégiez les aliments qui indiquent «sel de mer» dans la liste d’ingrédients au lieu de «sel». Idéalement, privilégiez 60 mg de sodium ou moins.
4. Utiliser du sel de Guérande ou tout autre sel de qualité, non chauffé.
5. Ajoutez le sel à la toute fin de la cuisson, sinon il est chauffé …
 Une solution naturelle personnalisée peut être mis en place pour chacun.

 

Sabine Gagne
Naturopathe, Nutrithérapeute, Iridologue
Formée en micro-nutrition, en homéopathie,en décodage psycho-biologique, en Thérapies Energétiques

 http://nutrigagne.fr/